• Hermès > Carrés > La Légende du Poisson Corail


    2009

    Espérons que cette légende n'en devienne pas une réellement. Car à l'heure actuelle, tout l'écosystème corallien est en danger.

    Pendant longtemps, le corail est resté une énigme pour les hommes. Mi-animal, mi-végétal, le corail peuple les mers et les océans depuis plus de 100 millions d'années. Ils sont présents partout dans le Monde, essentiellement dans les eaux des mers chaudes et dans les océans tropicaux. Tous ces coraux, avec le temps, forment de véritables " murailles sous-marines " appelées " récifs coralliens ". Quand l'un d'entre eux meure, un nouveau corail prend naturellement sa place, ajoutant ainsi une nouvelle couche au récif. Le corail attire nombre d'envieux car pour survivre il lui faut des eaux claires et chaudes. Du coup, de nombreuses espèces végétales et animales s'abritent en lui et trouvent dans son environnement de quoi se nourrir. Les jeunes poissons y trouvent également refuge. Les scientifiques estiment à près d'un million le nombre d'espèces qui vivent dans et autour des récifs. Autant d'espèces qui, sans lui, ne pourraient pas survivre.

    Maillon important de la chaîne alimentaire, il est donc indispensable à la vie sous-marine. C'est donc un équilibre fragile, o� chaque espèce végétale ou animale vit en parfaite symbiose. Ce carré représente cette vie sous-marine dans la diversité des poissons qui y vivent et qui se parent de robes graphiques étonnantes qui leur permettent de mieux se fondre dans l'environnement afin d'échapper à des prédateurs éventuels. Ce phénomène s'appelle le mimétisme et il est très fréquent dans la nature.

    En dehors de cette barrière de corail, on découvre l'immensité des mers peuplées d'espèces poissonneuses différentes qui seraient de réels prédateurs pour ce petit univers si la barrière de corail disparaissait. A chaque angle du carré, vole un poisson ailé. Ces quatre poissons symbolisent l'harmonie de l'eau et de l'air, ainsi que toutes les légendes ayant trait à l'univers aquatique. Ils font aussi référence à l'exocet qui est un poisson des mers chaudes, appelé usuellement " poisson volant " parce que ses nageoires pectorales, très développées, lui permettent de sauter hors de l'eau et de planer quelques instants.

Autres Carrés